Mickey's Man Friday (Robinson Mickey) (1935)

English

Résumé
Mickey échoue sur une île déserte et fait la rencontre de cannibales, bien décidés à faire un copieux repas avec un autre indigène, Vendredi...

Analyse
L'année 1935 coïncide avec le passage de la série Mickey du noir et blanc vers la couleur. Cette idée, qui paraissait lointaine plusieurs années avant, s'imposa peu à peu comme une évidence à laquelle Disney ne pouvait plus échapper ni encore retarder la décision. Le succès de la série aidant, et après trois années de tergiversation, Mickey adoptera finalement la couleur dans The Band Concert (1935), quelques semaines à peine après la sortie de Mickey's Man Friday.

Dans cette aventure inspirée du roman de Daniel Defoe Robinson Crusoé, Mickey sauve Vendredi, un indigène qui l'aidera à affronter par la suite les cannibales de l'île. Dans la même veine de Trader Mickey (1932), Mickey's Man Friday s'inspire de l'ambiance exotique pour faire de Mickey un héros hors-norme, affrontant de curieux et lointains personnages dans un univers peu hospitalier...

Comme dans Castaway (1932), Mickey fait naufrage et atterrit par hasard sur une île déserte peuplée de cannibales. Lorsque ces derniers tentent de faire cuire un indigène, Mickey se porte à son secours et il fait ainsi la rencontre de Vendredi, dont le voix originale est doublée par Billy Bletcher. Cet indigène, sauvé in-extremis de la marmite qui l'attendait, se montre d'un très grand secours, face à un Mickey aventurier, peut-être pas aussi héroïque qu'il ne l'avait été dans Two Gun Mickey (1934) ou Gallopin' Gaucho (1928)

A l'instar de certains courts métrages de Mickey, Mickey's Man Friday, réalisé à son époque, a recours à plusieurs stéréotypes ethniques sur les indigènes, qui seraient inacceptables de nos jours. Malgré ce type de caricatures, proches de celles utilisées dans Cannibal Capers (1930) et Trader Mickey (1932), Mickey's Man Friday reste un petit film bourré de gags visuels et d'aventure, avec un scénario captivant de A à Z. L'animation, qui n'avait cessé de s'améliorer d'année en année, représentait ce que la série Mickey comptait de mieux à l'époque aux yeux du public et des enfants.

En 1939, dans le sillage du remake en couleur d'Orphan's Benefit (1934) de 1941, les studios Disney avaient planifié d'adapter Mickey's Man Friday dans un remake colorisé du même nom. Dans ce projet de court métrage, qui fut abandonné pour des raisons inconnues, Mickey partait à nouveau à la rencontre de Vendredi et des indigènes cannibales de l'île...

Note
4/5

Détails
Date de sortie : 19 janvier 1935 (États Unis) par United Artists Pictures
Noir & Blanc

Autre titre : "Robinson Crusoe Mickey"

Autre(s) date(s) :
5 janvier 1935 ?
24 au 31 janvier 1935 : première à Los Angeles au Grauman's Chinese Theater

Réalisation :
David Hand

Animation :
Johnny Cannon
Gerry "Clyde" Geronimi
Hardie Gramatky
Jack Hannah
Ferdinand Horvath
Jack Kinney
William "Bill" O. Roberts
Ben Sharpsteen
Bob Wickersham
Roy Williams
Marvin Woodward

Musique originale :
Frank Churchill
Bert Lewis

Voix originales :
Walt Disney (Mickey)
Billy Bletcher (Vendredi) ?

L'équipe
img
David Hand Réalisateur
img
Clyde Geronimi Animateur
img
Jack Hannah Animateur
img
Frank Churchill
Compositeur
img
Billy Bletcher
Voix originale